La proprioception

 

1. APPROCHE THEORIQUE

Nous tenons debout grâce à 3 grands systèmes :

Le système oculo- moteur : 6 muscles contrôlent chaque globe oculaire (il ne s'agit pas de la vision mais de la position de l'œil dans sa cavité), pour ajuster en permanence leur orientation par rapport à la notion de verticale.

Le système vestibulaire de l'oreille interne qui informe des changements de position de la tête.

Le système extéroceptif :


  1. Récepteurs articulaires situés dans la capsule et les ligaments

  2. Récepteurs tendineux de Golgi

  3. Fuseaux neuro-musculaires

L'éducation proprioceptive vise donc à stimuler tout ou partie de ces récepteurs spécialisés afin d'améliorer la qualité du geste technique et de limiter le risque traumatique.


2. OBJECTIFS GENERAUX

Le travail de « type proprioceptif » a pour but lors des entraînements de handball de :

développer chez les jeunes les facultés de coordination motrice

rechercher une bonne prise de conscience des mouvements et des positions articulaires dans l'espace,

d'améliorer la protection articulaire.


Le travail proposé dans le cadre du handball vise à protéger certaines articulations à « haut risque » que sont les chevilles, les genoux mais aussi les épaules (surtout bras tireur). Le but sera de multiplier les expériences de perception pour augmenter les capacités adaptatives du joueur

3. MISE EN PRATIQUE

Plusieurs principes sont à respecter pour être efficace :

Ce travail sera mis en place après l'échauffement cardio-respiratoire afin de ne pas stimuler des articulations froides,

Il peut débuter les yeux ouverts et se poursuivra les yeux fermés afin de supprimer le système oculo – moteur augmentant ainsi la stimulation des récepteurs extéroceptifs,

Il sera toujours symétrique,

Il doit être effectué régulièrement (à chaque séance)

On sollicitera d'avantage l'articulation de la cheville en gardant la jambe tendu et le genoux en fléchissant,

Il est important de varier les angulations de travail

Progression : On passera de yeux ouverts à yeux fermés. Puis on pourra demander des rotations de la tête et enfin on pourra provoquer des déséquilibres.

4. AMELIORATION DU TRAIN INFERIEUR

Exemples d'exercices :

Les yeux fermés, en appui sur un pied, les joueurs effectuent les mouvements suivants :

Balancement du membre inférieur opposé en avant, en arrière, latéralement … Sautillements divers (sur place, en déplacement latéral, avant arrière) et se stabiliser après plusieurs sauts ou au signal de l'entraîneur Simulation de passes ou de tirs

Equilibre sur un pied, alterner position maintenue, yeux ouverts ou fermés avec changement de position de la tête (varier angulation de la jambe d'appui)

Flexion et extension contrôlée (très doucement dans un mouvement régulier) en équilibre sur une jambe. Pour complexifier demander plusieurs arrêts durant la montée ou la descente en stabilisant.

Remarques : Après chaque stimulation il est indispensable de retrouver totalement son équilibre sans rouvrir les yeux.

La variabilité des exercices, en respectant les principes de base, évitent la lassitude des joueurs pour ce genre d'exercices.

5. AMELIORATION DU TRAIN SUPERIEUR

Remarque : Le complexe de l'épaule est, de part sa constitution anatomique, un ensemble particulièrement instable. L'importance des éléments périphériques, qu'ils soient capsulaires, ligamentaires ou musculaires est donc considérable pour favoriser une bonne stabilité de l'articulation. Il est donc très intéressant de proposer, dans un but préventif , des exercices de stabilisation à visée proprioceptive pouvant s'intégrer facilement au cours d'une séance d'entraînement.

Exemples d'exercices :
Face à face en inclinaison l'un vers l'autre (membre inférieur en extension pour limiter leur action). Coudes en extension Un ballon entre les deux mains.
Actions : Une joueuse effectue des mouvements multidirectionnels, l'autre les contrôle.

Variantes :

  • Idem coudes fléchis
  • Idem en appui unipodal
  • Idem avec les yeux fermés Idem avec deux ballons

Ex 2 : En position de pompes bras tendu sur des ballons

Ex 3 : En position de gainage latéral bras au sol tendu + feintes de tirs avec l'autre bras.

Retour en haut de page