L'attaque

Attaque : Phase de jeu pendant laquelle l'équipe est en possession de la balle.
Remarque: Elle commence dès que l'équipe récupère la balle et se divise en deux phases :
- la montée de balle
- l'attaque placée.
Elle s'achève par la perte de balle.

 

Dispositifs d'attaque
Lexique de l'attaquant
Les gestes offensifs
Le pivot (article à charger)
Exercices d'entrainement : attaque placée
L'attaque placée par Claude Onesta (télécharger au format pdf 48 ko)
La contre attaque
L'attaque par Daniel Constantini (télécharger au format pdf 45 ko)
12 mises en situation pour les jeunes en attaque (pdf à téléhcarger)

 

Dispositifs d'attaque (Source: FFHB)

Dispositif: Position de référence des joueurs sur le terrain en attaque comme en défense, lorsque le demi centre est en possession de la balle.
Remarque: La description du dispositif se fait en France du milieu du terrain vers le but. Ex:: 5-1 en attaque.

Attaque placée: Organisation collective autour d'une défense déjà regroupée devant sa surface de but.
Remarque: Peut être aussi appelé : jeu sur espace réduit. Fait référence au dispositif.

Contre-attaque : Transmission directe de la balle par le Gardien de But, dans le dos du repli défensif, pour mettre le partenaire en situation de duel avec le gardien de but.
Remarque : Cette passe peut aussi être réalisée par un joueur après interception. Référence au jeu sur grand espace.

Retour en haut de page

Le lexique de l'attaquant

Alignement: Position sur une même ligne de plusieurs joueurs. En attaque la notion d'alignement fait référence à la position du porteur de balle du défenseur et d'un attaquant
Remarque: Position à rompre en attaque pour pouvoir recevoir la balle par le partenaire ou le porteur de balle. Sortir de l'alignement pour recevoir la balle = se démarquer.

Base avant: Ensemble des joueurs qui évoluent à proximité de la surface de but et au contact de l'organisation défensive.
Remarque: On distingue généralement les pivots et les ailiers.

Bloc: Utilisation par l'attaquant sans la balle de son corps pour faire obstacle à un déplacement latéral, ou arrière du défenseur.
Remarque: Cet obstacle doit faciliter l'accès au tir du partenaire. Le bloc peut se faire interne (vers le milieu du terrain) ou externe (vers la touche) par rapport au défenseur.

Bloc/remise (Voir bloc)
Tout en gênant le défenseur dans son déplacement, le " bloqueur " se rend disponible pour recevoir la balle (remise). Remarque: Aussi appelé "bloc-débloc" ou "bloc/retour", contribue à la rupture de l'alignement défensif, utiliser dans le jeu au près

Changer de secteur: L'attaquant quitte le secteur de jeu correspondant à son poste pour aller jouer dans un autre secteur.
Remarque: On parle de changement de secteur. Il peut se faire avec ou sans balle. il peut être proche (poste immédiatement à côté) ou éloigné.

Circulation tactique: " Suite d'actions individuelles et de combinaisons tactiques effectuées suivant un certain plan d'organisation, la balle et les joueurs circulant successivement vers des endroits du terrain établis à l'avance ".
Remarque: Terme généralement utilisé en attaque, il peut y avoir plusieurs possibilités d'exploitation.

Contourner. Jouer dans un espace non protégé par le bloc défensif adverse.
Remarque:On parle de jeu en contournement pour éviter le jeu à forte densité de joueurs.

Couloir de circulation: Zone de circulation, latérale ou en profondeur, déterminée par le dispositif défensif, exploitable par les attaquants.
Remarque: Généralement, ce sont les points faibles des dispositifs. Dans le dos des défenseurs avancés dans une 2/4…

Couloir de jeu direct. Couloir ( virtuel) qui va du porteur de balle au but.
Remarque: Ce couloir est constamment à reconstruire dans le jeu collectif et individuel.

Créer le surnombre. Pour le porteur de balle, mobiliser son adversaire puis celui du partenaire proche pour libérer un espace, pour le non porteur.
Remarque:A la suite de cette action offensive, l'attaque se poursuit en décalage.

Croiser. Combinaison qui consiste à un changement de secteur par le porteur de balle pour perturber le système défensif et libérer son secteur de jeu pour son partenaire.
Remarque: il existe des croisés courts et longs en fonction de la proximité ou non du changement d'espace.

Déborder. Manœuvre de l'attaquant pour franchir la ligne d'avantage déterminée par le plan des épaules du défenseur.
Remarque: On parle de débordement lorsque les joueurs sont proches, sinon il y a évitement.

Décalage. Exploitation du surnombre dans le sens du débordement.
Remarque: L'exploitation peut être directe sur la première passe, ou différée. La qualité de la sortie de balle prend un aspect déterminant dans les possibilités d'exploitation.

Écartement: Action visant à occuper la plus grande largeur possible du terrain, par le placement des joueurs et la circulation de la balle.
Remarque: Cette notion fait référence aux fondamentaux d'attaque. Dans l'attaque en surnombre c'est le premier principe à respecter.

Écran: Action offensive visant, par l'utilisation du corps en barrage, à faire obstacle à un déplacement antérieur du défenseur.
Remarque: Cet obstacle doit faciliter l'accès au tir du partenaire.

Encerclement . Disposition des joueurs autour du bloc défensif adverse en vue de présenter du danger tout en conservant la possibilité de faire circuler la balle sur le front de l'attaque.
Remarque : Objectifs : 1. Étirer la défense en largeur et en profondeur. 2. Permettre la circulation de la balle.

Enclenchement . Début d'offensive, reconnue par les attaquants comme un signal et permettant de coordonner les intentions des joueurs.
Remarque: Souvent marqué par une rupture dans le rythme, les transmissions et les courses. L'enclenchement laisse de la place à l'initiative des joueurs.

Espace d'avantage . Espace créé par l'attaquant et directement utilisable par celui-ci.
Remarque: On utilise souvent ce terme pour le pivot.

Espace de jeu effectif offensif . Surface du terrain utilisée effectivement de façon opérationnelle par les attaquants. Remarque: Cet espace est représenté en reliant sur un schéma les positions des attaquants à la périphérie.

Espace libre: Secteur non occupé par la défense et directement utilisable par l'attaquant.
Remarque: Zone de fragilité de la défense, la recherche de cet espace doit être la priorité du joueur en attaque.

Étagement : Occupation de l'espace en profondeur (dans l'axe du terrain).
Remarque: Position qui favorise la montée de balle en permettant les passes en profondeur.

Retour en haut de page

Éviter. Action du porteur de balle qui vise à esquiver le contact avec le défenseur.
Remarque: On parle de jeu en évitement.

Exploitation du surnombre . Utilisation directe de l'espace libre (seul face au GB) par le ou les partenaires suite à la création du surnombre.
Remarque : Cette exploitation en fonction du comportement des défenseurs peut être un croisé ou un décalage.

Feinter . Produire une action clairement identifiable par l'adversaire pour masquer sa véritable intention.
Remarque: Utilisable à tout moment avec et sans balle et par tous les joueurs.

Gain de position . Placement initial qui permet à un joueur de prendre un avantage décisif sur le défenseur.
Remarque: Terme surtout utilisé pour le joueur dedans.

Grand jeu . Jeu dans un espace large à faible densité de joueur.
Remarque: "Jeu déployé." Circulation du joueur en dehors de son secteur.

Induction . Action offensive du non porteur de balle qui par une course préalable aiguille son adversaire direct sur une fausse intention et permet un débordement à l'opposé.
Remarque: Permet un débordement favorable face à une défense homme à homme.

Jeu au loin . Jeu à distance du dispositif défensif en évitant les contacts avec l'adversaire.
Remarque: Favorise les grandes courses des joueurs de la base arrière pour déclencher les tirs à distance.

Jeu au près . Jeu au contact de l'adversaire dans des espaces réduits.
Remarque: Permet la prise d'intervalle et les tirs à 6m.

Jeu dans le secteur : Jeu dans l'espace défini par le poste occupé.
Remarque: Appelé aussi jeu direct. Le secteur de l'ailier…

Jeu externe : Jeu qui privilégie les courses d'engagement en s'écartant vers la ligne de touche.

Jeu hors secteur: Jeu dans un autre secteur que celui du poste occupé au départ.
Remarque: appelé aussi jeu indirect. Une rentrée d'ailier,…

Jeu interne : Jeu qui privilégie les courses vers l'axe central du terrain.

Joueur autour: Joueur jouant à l'extérieur du dispositif défensif.
Remarque: Généralement les arrières et les ailiers.

Joueur dedans: Joueur jouant à l'intérieur du dispositif défensif.
Remarque: Ce joueur peut être le pivot ou un joueur pénétrant dans le dispositif défensif.

Montée de balle: Progression rapide et collective de la balle à travers ou en contournant le repli défensif.
Remarque: En cas d'impossibilité de tir elle doit permettre la continuité du jeu. Référence au jeu de transition.

Renverser: Action offensive du porteur de balle qui inverse le sens de la circulation de balle.
Remarque: Passe de renversement.

Rotation arrière: Changement de poste entre deux ou plusieurs arrières visant à perturber la répartition défensive et à placer ces joueurs dans le secteur d'efficacité.
Remarque: Peut être retenue comme le signal d'un départ d'une circulation tactique (enclenchement).

Sauter un relais: Dans la circulation de balle, éviter un poste de jeu.
Remarque: Employé pour varier la circulation de balle ou surprendre la défense. Aussi utilisé pour battre les défenses de zone.

Se dégager: Se désengager suite à une action offensive en se libérant et se replaçant face à un nouvel espace.
Remarque: Favorise la continuité du jeu.

Se démarquer: Rompre la position de l'alignement par rapport au porteur de balle et au défenseur en se rendant disponible pour recevoir.
Remarque: Prendre en compte : distance de passe, orientation, course, appel de balle.

Se placer: Se positionner à un emplacement déterminé par un dispositif en vue de prendre un avantage sur son adversaire direct.
Remarque: Face à l'espace libre, à distance de passe, en appui, en soutien…

S'engager : Course dans l'espace libre avec ou sans balle présentant un danger pour l'adversaire.

Signal: Élément repérable par l'ensemble des joueurs pour annoncer une action prédéfinie.
Remarque: La reconnaissance des signaux optimise l'activité des joueurs.

S'orienter: Recherche d'une posture qui prenne en compte l'ensemble du jeu et facilite les initiatives du joueur. En attaque, on distingue l'orientation des appuis, des épaules, du regard…

Soutien: Joueur en attaque situé en arrière d'une ligne parallèle à la ligne de fond et passant par le porteur de balle. Remarque: Réceptionneur qui permet le passe et suit. A respecter : distance d'échange, orientation et disponibilité. Permet de maintenir la conservation de la balle.

Trapèze: Disposition de quatre joueurs en attaque qui permet une occupation optimale de l'espace tant en largeur qu'en profondeur (4 postes clés : 2 ailiers et 2 arrières).
Remarque: Le respect du trapèze permet la conservation de la balle et la continuité du jeu.

Zone de lumière: Par rapport au but, il s'agit du secteur non couvert par le défenseur.

Zone d'ombre: Par rapport au but, il s'agit du secteur couvert par la défense.

Retour en haut de page

Les gestes offensifs

Retour en haut de page

Exercices d'entrainement : attaque placée
Le flipper

Deux défenseurs et un GB
Trois attaquants fixes
1 attaquant mobile qui doit marquer un maximum de buts avec 5 balles

Autoriser ou non la passe entre deux attaquants fixes

Prendre un intervalle

- 3 défenseurs
- 3 attaquants avec chacun un ballon
- 4 portes de 1.5 m de large matérialisées par des plots

Les attaquants doivent marquer aux 6 mètres après avoir franchi une porte.

Fixer et passer

Marquer le plus de fois possible la cible avec 10 ballons
Fixer ; passe décalée : tir
Le joueur qui fixe ne doit pas se faire toucher par le défenseur

Travailler la passe décalée. Le soutien doit être un acte naturel

Reconnaissance de l'espace libre à attaquer

Le premier joueur s'engage à gauche sans ballon. Il reçoit la balle du deuxième joueur qui s'engage à droite, etc ...

Reconnaissance de l'espace libre à attaquer

Un défenseurdans la zone choisit l'intervalle qqu'il va fermer au moment de la réception du futur tireur. Le tireur doit s'adapter et changer d'intervalle en dribble.

Reconnaissance de l'espace libre à attaquer

Les deux défenseurs vont toucher leur balise respective au moment du lacher de l'ailier ou du demi-centre puis referment l'intervalle:
- Si l'intervalle est ouvert, l'arrière s'engage et tire,
- Si l'intervalle est fermé, l'arrière joue avec le joueur qui l'a engagé.

Reconnaissance de l'espace libre à attaquer - Variante

Deux défenseurs contre-attaquent si le tir est raté. repli défensif de l'arrière.

Se dégager d'un marquage individuel (ex: ArG)

Le demi-centre passe à l'arrière droit (1) puis vient effectuer un blocage sur le défenseur (2). L'arrière gauche s'engage au centre pour recevoir la balle en retour (3).
I l peut tirer, s'engager dans l'intervalle ou rechercher le demi-centre qui a quitté son bloc (4 et 5)

Attaque dans le sens de la circulation:

Sur la passe de l'ailier (1), l'arrière s'engage (2)et fait écran pour croiser avec le demi centre (3). Le pivot ouvre l'intervalle (4). le demi peut déborder ou passer à l'aile (4).

Exemple d'attaque sur renversement

Après plusieurs fixations, l'arrière place un renversement (2) et transmet à l'autre arrière.
Ce dernier déborde ou transmet à l'ailier (4)

Rmq : Le pivot peut faciliter la réussite de la manoeuvre en se dirigeant vers la balle et en feintant la réception de passe (lors de la passe entre les deux arrières) ou en gagnant sa place aux 6 m.

Dribble jusqu'à l'AR opposé et écran pour le tireur:

1 - Passe de l'arrière au passeur fixe
2 - Remise du PF à l'arrière qui part en dribble
3 - Passe à l'autre arrière et écran
4 - Tir de l'arrière

Variantes:
- avec un défenseur
- avec un demi centre qui tire

Croisé – Bloc sur espace réduit

2 attaquants face à deux défenseurs

Les attaquants doivent marquer à 6 m en utilisant 2 passes au maximum

Défenseurs actifs puis hyper actifs

Tir de l'arrière après débordement extérieur

1 - Engagement interne - Passe au demi centre
2 - Replacement externe sans ballon - Le demi centre renverse.
3 - Débordement extérieur - Tir

Enchaînement rapide file de gauche - file de droite

Retour en haut de page

La contre attaque

Il s'agit de "monter" le ballon le plus rapidement possible:

  • par des passes courtes et rapides,
  • par une longue passe vers un joueur démarqué,
  • par une combinaison collective (vagues).

La contre attaque simple

Elle concerne le plus souvent 3 joueurs : les ailiers et le défenseur le plus avancé.

Ils doivent réagir les premiers sur une récupération de ballon pour démarrer en contre-attaque.

En jeu placé, c'est le joueur le moins concerné par une action défensive qui part le premier en sprint.
.
Il est rejoint dès que possible par le second ailier qui ouvre le jeu de l'autre côté et par le joueur de pointe.

Ces joueurs constituent la première vague ; si l'un d'entre eux marque, on parle de contre-attaque directe.


1 – Tir
2 – Départ de l'ailier opposé
3 – Départ du second ailier
4 – Départ du joueur avancé


La contre-attaque élargie

Si le premier passeur (gardien de but ou arrière) ne peut effectuer une passe directe, il cherchera un autre partenaire.
Le ballon sera donné à l'arrière le mieux placé qui montera rapidement le ballon à l'aide de passes rapides et courtes avec les deux autres arrières.

Trois formules de jeu sont possibles en fonction du comportement des défenseurs face à la première vague.

1 - Les ailiers attendent dans leur secteur opérationnel.

2 - Les ailiers se dégagent du marquage individuel.

1 - 2 - 3
Passes courtes et rapides

4 Renversement du jeu

5 Tir de l'arrière

3 - Les ailiers se déplacent vers les 6 m.

Les ailiers, après avoir ouvert le jeu vont se placer en position de pivot.
Les arrières débordent vers l'extérieur ou combinent avec les pivots

Savoir-faire à perfectionner

- le démarrage
- la technique de course de démarquage,
- la réception en course,
- la conduite de balle,
- le tir en course.

La contre-attaque ne se construit pas uniquement à partir d'un ballon gagné sur la surface de but.
Elle peut s'organiser à partir d'autres situations :

- l'interception par un défenseur
- un jet franc obtenu pour faute offensive de l'adversaire.
- un engagement après un but,
- une remise en jeu,
- une récupération sur jet de 7m,

Tous les défenseurs doivent pouvoir remplir le rôle de premier passeur.

Relance du Gardien de But - Démarquage de l'attaquant

Les deux équipes trottinent, les bleus en se faisant des passes. L'entraîneur (qui dispose d'une réserve de ballons) fait rebondir un ballon que le gardien doit saisir et relancer sur le joueur jaune qui lève la main.

Variantes:
- Les joueurs bleus au lieu de se contenter de géner passent leur ballon à l'entraîneur et essaient d'intercepter.
- Les deux équipes trottinent sans ballon et l'entraîneur indique une couleur.

Relais avec passeur(s) fixe(s)

Chaque joueur effectue un aller-retour en dribblant. Il doit passer à un passeur fixe qui lui remet dans la course.

Retour en haut de page